Rayonnement du secteur de l’artisanat au Bénin et bien-être des acteurs: Le combat républicain du Groupe Adeco et de Brice Hondi

Elle est déployée dans presque tous le Bénin avec comme pour mission principale, la valorisation du secteur de l’artisanat national.   l’ONG Club Excellence ADECO puisque c’est d’elle qu’il s’agit, conduite par l’intrépide Brice Hondi, est incontestablement aujourd’hui l’organisation la plus active sur le territoire national à travers laquelle s’identifient les artisans béninois. 

Malgré sa contribution à hauteur de 20% au Produit Intérieur Brut national, l’artisanat béninois est un secteur laissé-pour-compte avec des acteurs qui vivent dans une précarité indescriptible. Une situation que Brice Hondi et les membres de l’ONG Club Excellence ADECO s’emploient à corriger.

Conscient du rôle déterminant  que peut jouer le secteur de l’artisanat dans le processus de développement du pays, l’ONG Club Excellence ADECO qui est la branche sociale du Groupe Adeco (créé en 1999 et opérant dans la gouvernance locale, la promotion de l’entreprenariat des jeunes), a décidé d’agir et d’apporter sa pierre au rayonnement du secteur.  Une mission mise en œuvre depuis 2015 à travers la Plate-Forme de Communication du Réseau National des Artisans du Bénin créée pour la cause et dont l’objectif principal est d’œuvrer pour le mieux-être des artisans.

Pour Brice Hondi, PDG du Groupe ADECO, le  secteur de l’artisanat qui est le secteur le  plus large de par l’effectif des artisans, devrait bénéficier d’une politique structurelle efficace qui assure le bien-être des acteurs  pour une participation plus conséquente au PIB du pays.

« Notre engagement à lutter contre la marginalisation, la maltraitance et le mépris des artisans est total et non négociable. Nous n’accepterons pas que vos multiples efforts ne soient pas récompensés à leur juste valeur. Après tout, l’artisanat est porteur de croissance. Et il est légitime qu’on travaille pour que la contribution du secteur de l’artisanat à l’essor de l’économie béninoise soit plus significative et plus valorisante« , avait déclaré le PDG du Groupe ADECO à l’occasion de dernière fête du Travail célébrée à Paouignan.

Parlant de cette politique structurelle qui doit contribuer au rayonnement du secteur, il faut dire que l’ONG Club Excellence ADECO  a déjà montré la voie à suivre. C’est à travers sa Plate-Forme  de Communication du Réseau National des Artisans du Bénin qui  fait un travail professionnel et efficace sur le terrain afin de  sortir l’artisanat béninois de l’ornière.

Le défi de la formation pour amener les artisans à faire  face aux enjeux commerciaux nationaux et internationaux.

A travers ses  coordinations  départementales et communales, la Plateforme de communication du Réseau national des artisans du Bénin travaille à organiser les artisans par secteur d’activité.  La Plate-forme est aujourd’hui présente dans huit  départements sur les douze que compte le pays soit 60 (soixante) communes sur les 77 (soixante-dix-sept ou septante-sept).  Faut-il le souligner, l’ONG ADECO dispose de trois (03) départements dont la promotion de l’artisanat , la formation des jeunes et la sensibilisation.

Afin de permettre aux artisans d’être plus compétitifs sur les marchés nationaux et internationaux, la plateforme a opté pour la professionnalisation du secteur. Des formations spécialisées sont organisées afin d’outiller les artisans dans leur domaine respectif. Des nouvelles notions de leadership dans le domaine de l’entrepreneuriat et sur les mécanismes de la gestion du temps leur sont également inculquées. Tout ceci pour permettre aux  artisans béninois de faire face aux enjeux commerciaux nationaux et internationaux. Il faut aussi ajouter que le Groupe ADECO compte très prochainement  mettre à la disposition de l’ONG Club Excellence ADECO, son projet de micro finance afin de booster les activités des artisans.

Toujours dans le but d’honorer les artisans, le Groupe ADECO organise chaque année une grande soirée dénommée « Nuit des artisans » en vue de célébrer le talent et le mérite de ces créateurs de richesses.

Si il y a un bilan à faire, il faut souligner que le  Groupe ADECO et de l’ONG Club Excellence ADECO ne se sont pas écartés de leur mission qui est de conduire le secteur de artisanat béninois  vers un lendemain meilleur. Les efforts déployés portent  leurs fruits et le secteur rayonne peu à peu.  Les échos des prouesses réalisées dépassent même les frontières nationales. La Plate-Forme est aujourd’hui  sollicitée partout sur le continent  africain et même en Europe.

Les artisans de la ville de Savalou étaient à l’honneur à l’occasion de la fête du 15 août…

Les artisans de la ville de Savalou étaient à l'honneur à l'occasion de la fête du 15 août...
 Le 15 Août dernier la ville de Savalou a célébré la Fête de l’Igname.  Une célébration coutumière placée sous la conduite du roi de Savalou et qui vise à remercier Dieu pour l’abondance de la récolte de l’igname, principale culture de consommation dans les collines. Pour cette Édition 2018 de la fête de l’igname, Brice Hondi et le Groupe ADECO ont décidé de dresser un tapis rouge aux  artisans, notamment les producteurs agricoles de la ville de Savalou souvent absents dans les programmations officielles.
 Sous le parrainage du  PDG du Groupe ADECO, la 18ème Edition de la Foire artisanale de Savalou a été organisé. Lancée le vendredi 10 Août 2018, elle a permis pendant six jours aux  artisans locaux et aux autres  venus de toutes contrées du Bénin de révéler aux festivaliers, leurs talents et leurs œuvres.  La Foire artisanale de Savalou, a été  une opportunité offerte aux artisans béninois, partenaires sûrs du Groupe ADECO, de faire de bonnes affaires.A l’issue de la Foire, une grande fête  a été offerte le mercredi 15 Août 2018 aux  artisans par le PDG du Groupe ADECO.  Un grand moment de gaieté, d’amour et de fraternité afin d’aborder dans l’union et la sérénité les défis à venir.
« Cette fête constitue pour nous la célébration du travail des artisans notamment des producteurs agricoles sans qui il ne saurait y avoir de récolte abondante de l’igname. C’est pourquoi, le groupe ADECO que j’ai l’insigne honneur de diriger, profite de cette occasion pour rendre un hommage mérité à tous les artisans, vaillants travailleurs qui, à travers leurs savoir-faire et sacrifices, contribuent à la croissance économique de notre nation« , a souligné Brice Hondi dans son discours officiel  à l’occasion de la célébration de l’édition 2008 de la Fête de l’igname à Savalou. Il réitère que le développent prôné par les gouvernants et surtout le processus de la  décentralisation ne peuvent se concrétiser  sans la prise en compte des véritables acteurs à la base que constituent les artisans.« Après plusieurs années d’interventions sur le terrain, l’ONG a compris qu’il ne saurait avoir un développement durable sans la prise en compte effective des véritables acteurs à la base que constituent les artisans… La décentralisation c’est le développement à la base. Nous ne pouvons pas réussir la décentralisation sans l’artisanat parce que c’est un secteur porteur, un secteur qui représente le poumon de notre économie….Etant donné qu’ils contribuent à plus de 20% du produit intérieur brut du pays.« , a ajouté le PDG  Brice Hondi avant d’inviter  les artisans de la ville de Savalou à aller vers la  professionnalisation en se faisant former.« Les priorités pour les artisans de Savalou, c’est de se lever comme un seul homme, de  travailler la main dans la main et accepter à être former. Beaucoup d’artisans ont fait déjà plus de 15 ans, plus de 20 ans. Aujourd’hui, ils doivent suivre nécessairement des formations pour s’adapter aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Je demande aux artisans de la ville de Savalou de voir comment les autres départements fonctionnent et de décider d’être formés.  S’ils sont formés, ils auront  d’autres accompagnements de notre part. Nous avons le projet de micro finance, le projet assurance maladie etc..« , a conclu le PDG du Groupe ADECO.

Source : BÉNIN MEDIA